Archives pour la catégorie PLAGES ET SABLE

LA PLAGE DE PLAYA DEL CARMEN

LA PLAGE DE PLAYA DEL CARMEN

Playa del Carmen est une station balnéaire du Mexique située sur la presqu’île du

Yucatan.

Plage de Playa del Carmen

Très touristique, elle attire les plongeurs du monde entier pour ses fonds marins

d’une grande richesse.

En se levant tôt le matin, la plage est occupée non par les touristes mais …

Par les oiseaux.

plage de Playa del Carmen

Tournepierre à collier qui cherche sont repas parmi les laisses de mer

Plage de Playa del Carmen

Banc de mouettes à  tête noire

Plage de Playa del Carmen

Pélican qui apprécie qu’on le prenne en photo

Mais la plage c’est d’abord du sable, une richesse de petits grains qui ont l’air de

tous se ressembler. Non ! Un petit tour sous le microscope nous montre ses

merveilles. Grains de quartz, corail, coquillages et foraminifères, que de richesse et

tant de beauté !

Foraminifères provenant de la plage de Playa del Carmen

Ici, des foraminifères, des spicules siliceux d’éponge bien pointus,

des nummulites …  

Plage de Playa del Carmen

UNE PLAGE PAS COMME LES AUTRES :VILLIERS ST FREDERIC

UNE PLAGE PAS COMME LES AUTRES : VILLIERS ST FREDERIC

Nous sommes en 1983. Ce dimanche, nous partons avec un ami Fred (se reconnaîtra t-il ?) chercher des fossiles à Villiers St Frédéric, non loin de Thoiry, à 35 km à l’Ouest de Paris.

Nous rencontrons une prairie fleurie de cytises aux belles floraisons jaunes d’or.

Cytises à Villiers St Frédéric

Après avoir traversé la voie ferrée, nous arrivons dans un petit bois où fleurissent de nombreuses orchidées dont Orchis purpurea, l’Orchis pourpre 

Orchis purpurea Villiers St Frédéric

et Ophrys insectifera, un excellent imitateur d’insecte.

Ophrys insectifera Villiers St Frédéric

Puis voici le sable, des morceaux de coquillages, des trous un peu partout laissé par quelques anciens chercheurs de fossiles.  Et maintenant, à notre tour! L’un à la pelle, l’autre au tamis et les coquillages, les coraux apparaissent comme par magie.

Coraux fossiles de Villiers St Frédéric

Mais pourquoi des coquillages en pleine région parisienne ? Ces coquilles dates de 45 millions d’années à l’Eocène, plus précisément au Lutétien.

Gastéropodes fossiles de Villiers St Frédéric

A cette époque, la mer envahissait le bassin parisien et formait une lagune peu profonde comme en témoigne les coquillages. Les nombreuses variétés de coraux attestent d’une température chaude de la mer et les fossiles microscopiques, les foraminifères confirment le côté calme et lagunaire de cette mer.

A quoi devait ressembler Villiers St Frédéric à l'éocène

Il existe une similitude entre de nombreux coquillages trouvés à Villiers St Frédéric et des coquillages actuels vivant dans les mers chaudes.

Microfossiles de Villiers St Frédéric

Ces coquilles sont microscopiques. La plus grande mesure un millimètre !

La plupart de ces fossiles sont des foraminifères qui peuplent encore les mers actuelles. Leurs coquilles sont calcaires. Avec un peu d’imagination… on peut rêver de la mer il y a 45 millions d’années dans le bassin parisien !

Paysage sous-marin de l'éocène

 

 


Mes albums récents

  • Album : CRÉATIONS MARINES
    <b>Creation-marine-3</b> <br />
  • Album : Orchidées d'Europe
    <b> orchis purpurea</b> <br />
  • Album : Mes patchworks sous-marins
    <b>tortue 55x60 </b> <br />

Catégories


TOP à l'Ouest ... The parad... |
divagations du coq et du ta... |
BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 19.000 km plus tard
| olivier au mexique
| pirisa s'évade