VOYAGE AU CAP VERT

VOYAGE AU CAP VERT

 

 Je pars fin décembre en espérant trouver un peu plus de chaleur et de soleil que dans notre région parisienne.

Après quatre heures de retard, dont la moitié étaient dues au brouillard à Roissy, j’arrive à Santa Antao. Il fait beau et chaud mais très sec. Un taxi m’attend à l’aéroport. J’arrive à l’hôtel après le coucher du soleil. L’hôtel, style familial, surplombe la ville et je fais quelques photos depuis la terrasse.

Cap vert blog (53)

Le chauffeur qui m’avait emmenée hier à l’hôtel m’a emmené faire le tour de l’île avec des sentiers intéressants…

Nous sommes allés au Monte Verde qui n’est pas vert du tout car il fait très sec. Il culmine à 156 mètres. Arrivés tout en haut nous avons fait une petite marche, vu un rapace ainsi que de jolies fleurs. Il y avait d’un côté une forêt de sisals (agaves) et de l’autre, une forêt d’antennes car c’est le plus haut point de l’île.

Cap vert blog (38)

Ensuite nous sommes allés dans un village de pêcheurs, Salamanca où tous les habitants allaient vers la fontaine chercher de l’eau.

porteuse d eau Salamanca Cap vert

Cette eau provient de Mindelo, la grande ville de l’île où l’eau de mer est désalinisée. Ensuite nous sommes allés vers l’est vers Calhau, une petite ville en bord de mer.

Il y avait de grandes dunes de sables blancs qui tranchaient avec la lave noire. Du sable sec très dur était ciselé par endroit,  c’était magnifique!

Cap vert blog (48)

Ensuite, le chauffeur m’a laissé faire ma randonnée d’une heure autour de volcan qui surplombe la ville de Calhau. Au début, il y avait un sentier près de la mer qui était un peu déchaînée. Je pouvais admirer les vagues s’éclater sur la lave noire.

Cap vert blog (49)

Le soleil restait bien caché  entre les nuages.

 

Jusqu’au moment ou le sentier s’est arrêté. J’ai poursuivi au hasard dans la lave en direction du le volcan et puis j’ai rebroussé chemin en me disant que ce n’était pas la bonne route. Je me suis arrêtée et regardé la carte qui était bien trop petite pour indiquer un chemin de randonnée. 

J’ai coupé dans le champ de lave vers le volcan, sur la lave cordée qui accrochait bien aux pieds, pas de risque de glisser.

 Cap vert blog (50)

A d’autres moments, c’était des grosses pierres de lave, plus difficile pour avancer… Et j’ai continué vers le volcan. Puis les pierres sont devenues très grosses et très anguleuses, des trous plus profonds… Alors j’ai rangé l’appareil photo et je me suis tenue à la roche…

Cap vert blog (36)

J’ai poursuivi et j’ai aperçu un petit chemin qui longeait la mer en contrebas. Je l’ai suivi jusqu’à ce qu’il disparaisse sous la mer. C’était probablement marée haute.

Cap vert blog (34)

Donc, j’ai escaladé la pente du volcan qui était assez raide. Avec le bruit des vagues et en pleine nature, de toute façon, je me sentais bien.

Au détour du chemin , j’ai aperçu, la ville ! enfin!

Mais je ne me doutais pas que le plus dur restait à faire. J’étais sur la pente abrupte du volcan avec la mer directement en dessous… Je pense, un bon 60%… Et des pierres de lave qui roulaient… Face à moi, une grande caverne effondrée. Il fallait donc que je remonte trois à quatre mètres pour poursuivre mon chemin vers la ville.

J’ai continué de plus en plus lentement en faisant très attention. La fatigue commençait à se faire sentir…  Et puis, j’ai vu un homme qui courait vers moi en  escaladant les rochers, c’était mon chauffeur qui venait à ma rescousse.  La pente était vraiment abrupte et puis nous sommes arrivés!

Donc, cette petite rando a fait deux heures au lieu d’une. Vraiment, ce n’est pas aménagé pour les touristes! 

 Cap vert blog (9)

Ensuite nous sommes allés voir le petit port de Calhau.

Nous sommes passés à côté une vallée cultivée presque verdoyante dans cette île très sèche . La nappe phréatique ici n’est pas très profonde, une vingtaine de mètres tout au plus. Haricots, maïs,patates douces, pommes de terre…

A Mindelo, le chauffeur s’est arrêté près du marché , légumes et fruits 

Cap vert blog (51)

Puis au marché aux poissons.

Mardi, départ pour l’île de Santa Antao

Sur le ferry, peu de monde, des locaux et des touristes. La traversée s’est faite sans problèmes, le ferry ne bougeait presque pas malgré les creux de trois mètres ou plus.  Plaisir de contempler les vagues d’étraves, très belles. 

vagues navette Santa Antao

L’île était complètement dégagée. Donc, enfin du soleil! A l’arrivée, un mur de chauffeurs qui criaient plus fort les uns que les autres. Ils étaient presque agressifs. Heureusement, mon nouveau chauffeur avait une pancarte avec mon nom… Nous avons grimpé à l’assaut de la montagne au bord de beaux canyons

Cap vert blog (43)

Départ sous le soleil mais hélas, ça n’a pas duré. Les routes sont toutes pavées et de temps en temps, on croisait des cantonniers.

Cap vert blog (57)

En montant en altitude, le chauffeur m’a abandonné pour une rando de deux heures qui a dû durer trois…Au départ une montée pour aller jusqu’au col puis de la descente, beaucoup de descente et des beaux chemins mais des pierres mouillées et arrondies qui parfois glissaient.

Cap vert blog (60)

Le chemin était dans le brouillard une bonne partie de la rando. Les paysages devaient être très beaux avec du ciel bleu…

 

Cap vert blog (44)

Dans le petit village en contrebas, le chauffeur m’attendait.  Nous avons poursuivi notre route.

Nous sommes arrivés en vue de la mer déchaînée et de très belles vagues.

Cap vert blog (22)

Le village de Ponta do Sol donne vraiment un air de vacances bien plus qu’à Mindelo, la capitale de l’île de Sao Vicente.

Cap vert blog (3)

Il y a un petit port avec quelques bateaux de pêche et des montagnes qui tombent à pic dans la  mer. Il semble qu’il y ait aussi un centre de plongée mais ce n’est pas à l’ordre du jour et puis avec ce vent…

Ce soir le vent souffle, les vagues rugissent, un bruit de fond puissant qui me bercera pour dormir… Force 6 à 7

A Ponta do Sol,  je me suis levée tôt, avant le soleil pour aller contempler la lumière, les couleurs.

 Cap vert blog (2)

 

Un bateau rentre au port. Superbe occasion de faire des photos. Je joue au reporter…

Cap vert blog (8)

Le soleil était pas mal présent. Je suis arrivée à une grande vallée cultivée avec deux petits villages accrochés aux flancs de la montagne. Puis j’ai fait demi tour, assez pour ce matin… 

Je suis allée voir sur le port, juste à côté de l’hôtel. Il y avait des oiseaux peu farouches, des tournepierres. 

 Cap vert blog (4)

A midi, j’ai pris le taxi collectif pour me rendre à Ribeira Grande qui passait dans un  impressionnant canyon. C’était époustouflant de beauté!

Cap vert blog (5)

Jeudi, De Ponta do sol vers Paul, Santa Antao

Il faut que je vous parle du petit déjeuner parce que… qu’est ce que c’est bon et très copieux !!! Et pas question que j’en laisse une miette! Ce matin, un pan cake à la banane relevé d’un peu de citron, puis une crème anglaise avec quelques raisin secs, ensuite une part de quatre quart moelleux à souhaits et puis de la confiture de goyave et de papaye. D’habitude, je ne suis pas très confiture. La confiture de papaye, je ne connaissais pas mais qu’est ce que c’est bon!!!

Cap vert blog (54)

Je vais regarder les vagues et un chauffeur m’emmène à Coxo, un petit village sur les hauteurs vers Ribeira Grande, vallée encaissée magnifique que j’ai vu hier dans un peu de brume. Aujourd’hui, c’est dégagé. Le chauffeur fait la randonnée avec moi , ballade pour mon rythme de photographe…Notre chemin pavé monte parfois beaucoup et je sens bien mes courbatures des jours passés.

 Cap vert blog (6)

Nous croisons des femmes chargée de branches sur leur tête ou encore de carton de linge, de tabourets…

Le reflet du soleil dans les fleurs de canne à sucre leur donne un reflet argenté très beau. Ce relief est grandiose !

 Cap vert blog (31)

Les cultures en étage sont nombreuses ici car ce creux de rivière qui coule cependant en un mince filet d’eau est mieux que du sec et archisec que l’on trouve dans d’autres parties de l’île.

 Cap vert blog (29)

 

La fleur du jour: la fleur de papaye

Cap vert blog (20)

C’est mon dernier jour sur Santa Antao, une très belle île. Je pars vers 8h30 faire une rando ballade en suivant la route qui monte qui monte. Je devrais monter pendant deux heures et rencontrer un dragonnier. Il fait beau. J’ai plein de courbatures dans les jambes. Je pense ensuite continuer à monter le long du sentier de randonnée que j’avais pris le premier jour sous le brouillard.

Cap vert blog (45)

Finalement, je suis montée pendant deux heures, me suis arrêtée au dragonnier et j’ai ensuite décidé de redescendre pour aller voir l’autre dragonnier en pleine nature de l’autre côté de la vallée.

C’est une vallée très profonde donc il faut que je redescende jusqu’à un pont, en fait, presque jusqu’en bas. Un taxi collectif passe, je le prends. Je trouve un chemin enfin qui ressemble… à un chemin. Rien à voir avec la belle route de l’autre côté.

Cap vert blog (28)

Plantation d’ignames dans la rivière

Le dragonnier est un arbre centenaire, certains disent qu’il est millénaire…

Cap vert blog (24)

Ses branches en détail…

Cap vert blog (25)

Je décide de couper dans le champ de cannes à sucre jusqu’au moment où… les cannes sont  trop serrées et les feuilles sont très coupantes. Cette fois ci, il faut bien que je fasse demi tour…

Cap vert blog (30)

J’ai photographié les libellules, le dragonnier au loin, les enfants. Donc je remonte par un escalier qui conduit au village, je retrouve la route et puis je redescends à pied.

Cap vert blog (27)

Petites maisons d’agriculteurs

Le soir je passe longtemps à contempler les grosses vagues. Je n’ai pas trouvé de restaurant mais un « fast food ». En fait il faisant de la très bonne cuisine.

Cap vert blog (14)

J’ai siroté un punch mélasse,  très bon très sucré puis j’ai mangé des pousses pieds. Je n’en avais jamais mangé. J’ai bien aimé.

Cap vert blog (12)

Samedi

Aujourd’hui, je prends le ferry vers Sao Vicente. Nous passons près du faro. 

Cap vert blog 42

Je demande au chauffeur qui m’amène au port qu’on s’arrête aux pouzzolanes, formations volcaniques claires où j’ai repéré à l’aller des formes qui pourraient être photogéniques. J’ai fait quelques photos mais vite fait donc pas assez de temps pour voir des choses extraordinaires..Ne ratons pas le ferry…

Cap vert blog (32)

Le chauffeur de Sao Vicente m’attendait et il m’a conduit à l’hôtel. Cet après midi, je suis allée avec lui au nord de l’île pour voir ces formations de sable pétrifié.  J’ai pu faire de très nombreuses photos…

Cap vert blog (33)

 

1 commentaire à “VOYAGE AU CAP VERT”


  1. 0 Bernard 18 déc 2014 à 22 h 06 min

    que c est beau je ne me lasse pas de regarder

Laisser un commentaire


Mes albums récents

  • Album : CRÉATIONS MARINES
    <b>Creation-marine-3</b> <br />
  • Album : Orchidées d'Europe
    <b> orchis purpurea</b> <br />
  • Album : Mes patchworks sous-marins
    <b>tortue 55x60 </b> <br />

Catégories


TOP à l'Ouest ... The parad... |
divagations du coq et du ta... |
BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 19.000 km plus tard
| olivier au mexique
| pirisa s'évade