MON MUR DE PLANTES

MON MUR DE PLANTES

MON MUR DE PLANTES dans MON MUR DE PLANTES mur-de-plantes_serre-papillons-vannes009-copie

Serre à papillons de Vannes (56)

Non! Sur cette première photo, ce n’est pas mon mur de plantes mais celui de la serre à papillon de Vannes dans le Morbihan. C’est une très bonne source d’inspiration…mais autant d’orchidées en fleurs en même temps sous entend qu’il faut une autre grande serre pour les faire refleurir…une température élevée et stable et une humidité voisine de 100%…

mur-de-plantes-005 broméliacées dans MON MUR DE PLANTES

 Voilà, celui ci, c’est le mien ! A ses débuts, le tissu sous-jacent était visible.  Actuellement, il est recouvert par les plantes.

Depuis cinq ans maintenant,  je possède deux murs de plantes dans ma véranda, au total 12 mètres carrés plantés d’orchidées, de fougères, de broméliacées et d’autre plantes d’appartement variées. Cela permet de ne pas empiéter sur la surface disponible de la véranda.

mur-de-plantes_0777 fougères

Bégonias, fougères et Impatiens

En ce qui concerne l’arrosage, il est automatisé. J’avais vu cela dans une exposition au forum des Halles. Il y avait un système automatique qui vaporisait l’eau très finement, ce qui permettait de reconstituer une petite partie de forêt tropicale. Moi qui adore les fougères,orchidées et autres plantes épiphytes comme les  broméliacées, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure.

mur-de-plantes-bromeliacee-293 mur de plantes

 Broméliacée

J’ai commencé par acheter des panneaux de bois contreplaqué que j’ai peint avec une peinture qui rend étanche puis je les ai recouvert de toile à bassin. La plupart des articles sur le sujet  »mur de plantes » conseillent d’utiliser le plexiglas comme base. Il ne risque pas de pourrir avec le temps mais il est difficile à couper, à percer, impossible à agrafer… J’ai donc opté pour du bois contreplaqué.

mur-de-plantes_0282 mur végétal

Il y a donc trois panneaux de 1.10m de largeur sur 2.50m de hauteur. J’ai ensuite fixé de « l’aquanappe », un tissu laineux qui retient l’eau et que l’on trouve dans des magasins spécialisés pour la culture verticale et les murs de plantes. Avec ce tissus, des poches sont cousues puis installées et agrafées. A la base, j’ai construit un bac en bois contreplaqué de la largeur de la véranda, environ 3.30 mètres sur 0.30 mètres peint puis recouvert à l’intérieur de toile à bassin.  

mur-de-plantes0282- orchidées

Une pompe plonge dans le bac et reliée à un tuyau avec des goutteur posés tous les 20 à 30 centimètres. Il est fixé à la partie supérieure de la planche. Au niveau de la prise électrique ou est branchée la pompe, il y a un système d’horloge qui actionne la pompe tous les soirs à la même heure. Les plantes absorbent l’eau pendant la nuit alors qu’il n’y a que très peu d’évaporation.

mur-de-plantes0285 tropical

Le trop plein d’eau retombe dans le bac. La perte d’eau correspond donc à l’évapotranspiration, c’est à dire la partie d’eau absorbée par les plantes puis restituées à l’air.

mur-de-plantes17

Pendant plusieurs années, les panneaux (qui font 50 kg environ chacun) étaient posés sur des grilles métalliques, elles mêmes posées sur le bac. Le problème est que le poids des panneaux sur le bacs entraînait la déformation du bac et des chutes des murs de plantes (un tous les deux ans environ). J’ai donc construit des pieds à chaque murs (des tasseaux en chêne); ainsi, ils reposent sur le sol dans les bacs et ne provoquent aucune déformation.

mur-de-plantes36

Le système est donc relativement autonome. Il faut remettre de l’eau dans les bacs tous les 4 à 5 jours. De l’eau de pluie, bien sûr, car les plantes épiphytes telles que les orchidées ou les fougères ne tolèrent que l’eau de pluie. A défaut, il faut de l’eau du robinet qui a un peu reposé afin que le chlore s’évapore et acidifier légèrement cette eau (5 gouttes de jus de citron par litre).

mur-de-plantes6

Il va de soi qu’une plante « nourrit » à l’eau du robinet est en manque de nourriture et a donc besoin d’un engrais approprié. Par contre, l’eau de pluie qui a « mariné » dans un réservoir est riche en bactéries qui décomposent la matière carbonée (larves de moustiques, restes de feuilles…) et restitue les éléments minéraux, donc une partie de la nourriture pour la plante.

 Dans la véranda, certains insectes s’installent comme chez eux…

Une libellule de pose sur le mur de plantes

3 commentaires à “MON MUR DE PLANTES”


  1. 0 buhagiar 27 juin 2017 à 12 h 26 min

    J’ai fabrique un mur vegetal dans ma veranda similaire au votre mais je n’arrose qu’a la main. Quel pompe me conseillez vous? C’est la pompe qui brumise ou c’est autre chose?
    Les pompes qui montent à 2 m sont rares et cheres. Une astuce?

  2. 1 nadinature 21 août 2017 à 14 h 44 min

    Bonjour,
    J’ai une pompe Gardena qui plonge dans un réservoir d’eau de pluie et reliée à un tuyau qui monte au dessus du mur
    Bien cordialement

  3. 2 nadinature 29 sept 2017 à 14 h 15 min

    J’utilise une pompe Gardena qui baigne dans un bac rempli d’eau.

Laisser un commentaire


Mes albums récents

  • Album : CRÉATIONS MARINES
    <b>Creation-marine-3</b> <br />
  • Album : Orchidées d'Europe
    <b> orchis purpurea</b> <br />
  • Album : Mes patchworks sous-marins
    <b>tortue 55x60 </b> <br />

Catégories


TOP à l'Ouest ... The parad... |
divagations du coq et du ta... |
BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 19.000 km plus tard
| olivier au mexique
| pirisa s'évade